La Fille D'Octobre

Forum pour parler du groupe français La Fille D'Octobre
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Carnets de rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayaelle

avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Age : 26
Localisation : Lost in the darkness
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Carnets de rêves   Sam 5 Jan - 21:24

J'écris... ou plutôt, j'écrivais. De courts textes à moi quand j'avais treize ans et des poussières.

Ténèbres et vert marécage


Une grande porte rouge carmin se tient fièrement devant moi. Elle semble me défier. Me défier d’entrer, bien entendu. Je pénètre tout de même dans cet univers inconnu. J’y découvre un endroit pas plus paradisiaque qu’infernal. Je me retrouve dans une toute petite pièce d’un vert marécage plutôt douteux. Je considère cette salle d’un œil désapprobateur. Quelle déception ! Petit et plus vert encore que la sombre forêt hantée dans laquelle s’était doucement envolée ma tendre et douce amie en automne dernier, plus morte que les grands sapins incendiés. Je redeviens rapidement enjouée en voyant se dessiner de curieux petits personnages sur les murs. Ils dansent, ils virevoltent, ils valsent dans une tempête invisible, sur une musique inconnue. Une mignonne fée des étoiles se montre plus coquine que jamais en multipliant clins d’oeil et doux sourires envers un petit bonhomme au teint écarlate qui rougie de plaisir. Une nymphe au corps de sirène plonge dans une mer sans fin alors que les flammes les plus incandescentes crépitent pour réchauffer deux amoureux transis qui meurent de froid et brûlent d’amour. Un drôle de personnage me salue en effectuant la révérence sous l’œil attendri d’une jolie princesse ailée aux pommettes colorées et aux yeux lumineux. Alors qu’une licorne s’élance au-dessus d’un abysse perdu, un majestueux dragon s’envole dans un ciel étoilé. Et ma tendre et douce amie s’approche de moi et me tend la main. Le paysage et le décor disparaissent comme par enchantement, laissant derrière une petite pièce vert marécage qui se resserre sur moi comme sur un étau. Bientôt, c’est un corps plus mort que les grands sapins incendiés qu’elle laisse, gisant sur un sol ténébreux… et couleur vert marécage.

La mer


Moi qui appréhendais ces vacances contraintes, me voilà réjouie. Ma sœur jumelle et moi longeons la plage. Nous sommes pieds nus dans un sable fin, couleur ocre et chaud. Cela fait déjà une semaine complète que des torrents de pluie s’abattent sur la région et que l’ennui se rabat sur moi afin d’exprimer sa déception. J’ose à peine croire qu’une journée ensoleillée comme celle-ci ait pu voir le jour. Peut-être même que le soleil pourra réussir à illuminer mon visage et mon cœur. Je suis subjuguée par la beauté de cet endroit paradisiaque qu’est la mer dont le silence est seulement troublé par le chant des goélands, la musique du vent et le bruit des vagues qui échouent sur le rivage, s’amusent à creuser les falaises et prennent plaisir à effectuer un inlassable travail d’érosion sur le littoral. Les animaux aquatiques et les cétacés se montrent quelque peu bruyants eux aussi, il faut bien l’avouer. Le regard hasardeux de ma sœur s’aventure quelque part dans cette infinie étendue bleu turquoise à l’eau pure et cristalline. Le mien contemple les palmiers, les cocotiers et tous ces arbres. Puis la longue plage et enfin, les vagues errantes. Il s’attarde finalement sur un ciel sans nuages et azuré. Ce ciel est bleu, bleu, bleu. Le soleil resplendit sur la mer et ses minces rayons semblables à une coulée d’or ruisselante se faufilent sans peine pour l’illuminer.

Je suis revenue à la mer le lendemain, seule, pour notre dernier jour de vacances. Je voulais faire mes adieux déchirants à la mer. Elle est devenue ma sœur elle aussi. Une sœur spirituelle. Elle m’enveloppe une dernière fois de ses bras glacés. Je suis moi-même vide et peuplée d’espaces déserts ; sombres et glacés. En la mer, je ressasse une dernière fois mes idées noires, j’y plonge, puis je me laisse bercer en ces heures fragiles. J'émerge de l’eau et je déploie mes ailes tel un papillon pour m’envoler et quitter à jamais ma mer noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flightwithme.blogspot.com/
Ben

avatar

Masculin
Nombre de messages : 193
Age : 24
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: Carnets de rêves   Mer 21 Mai - 22:30

Toi aussi tu sembles à l'aise avec une plume... Tu sais retranscrir tes sentiments et tes textes sont géniaux. J'aime beaucoup, autant l'un que l'autre car moi aussi je suis fasciné par la vaste mer et ses secrets cachés dans l'azur profond ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayaelle

avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Age : 26
Localisation : Lost in the darkness
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Carnets de rêves   Sam 24 Mai - 3:05

Merci beaucoup pour ces beaux compliments! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flightwithme.blogspot.com/
ambre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 29
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Carnets de rêves   Mar 27 Mai - 12:38

wahouhh !!! super !

_________________
**... Baissez vos yeux mon divin Père, je ne suis qu'un grain de poussière... *

vanille tu me manques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayaelle

avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Age : 26
Localisation : Lost in the darkness
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Carnets de rêves   Mer 28 Mai - 5:16

Merci, Ambre! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flightwithme.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnets de rêves   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnets de rêves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les carnets de l'élève Mimile.
» Les mémoires de Pete Doherty
» on the road with Bob Dylan
» Elvis Presley
» [Cuivres] Accessoires de defile pour Cuivres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Fille D'Octobre :: Sur la Lune de la Culture :: La Bibliothèque-
Sauter vers: